Christiane Bohémier-Caron 1949-2013

Je vous rappelle que rien n’est plus important que la vie. Le reste n’est que broutille qui peut encombrer inutilement la route. (Christiane à ses fils)

Je vous rappelle que rien n’est plus important que la vie. Le reste n’est que broutille qui peut encombrer inutilement la route. (Christiane à ses fils)

 

pierrePIERRE CARON est diplômé en lettres et en droit. Il a été tour à tour journaliste, entre 1965 et 1978, notaire, de 1978 à 1990, et enfin, avocat, profession qu’il a exercée surtout à Montréal mais aussi en République Dominicaine et, sporadiquement, en France, de 1990 à 2005.

Il a publié son premier ouvrage en 1978, et a prononcé de nombreuses conférences à titre d’écrivain au Québec, au Canada, aux États-Unis, en Afrique, en Europe (Belgique et France) ainsi que dans les Caraïbes. En 2005, il devenait directeur des éditions Lanctôt et en 2008, directeur littéraire, romans, aux éditions Fides. Il est aujourd’hui conseiller littéraire et conférencier. La majeure partie de son temps est cependant consacrée à l’écriture.

Pierre Caron est l’auteur d’ouvrages divers, dont certains de vulgarisation du droit, de récits et de romans, plusieurs ayant été distribués en Europe. Certains ont été publiés chez des éditeurs français (Acropole, Belfond, Anne Carrière).

Il est, plus particulièrement, auteur d’une trilogie historique, La naissance d’une nation, qui a obtenu un très vif succès dans l’ensemble de la francophonie (plus de 200 000 exemplaires vendus).

Pierre Caron, c’est tout beau, c’est tout bon.

Bernard Pivot, Apostrophe, septembre 1999

A paraître

EN LIBRAIRIE LE 26 JANVIER 2015

singuliere-amitie

« Ma singulière amitié avec Simenon », un récit, qui commémore la mémoire de Georges Simenon décédé il y 25 ans, est celui d’une passion : la littérature. Lecteur insatiable, l’écrivain Pierre Caron y dévoile son parcours et les multiples rencontres qui l’ont mené à sa relation exceptionnelle avec le plus grand romancier du XXe siècle (dixit André Gide) qu’il a visité à différentes reprises et avec lequel il a entretenu une correspondance publiée intégralement ici pour la première fois. Prenant bien garde de ne pas réinventer le personnage Simenon, il en présente la face cachée, la plus attachante, la plus près de ce que l’immense écrivain fut en retrait de sa renommée, de ses tragédies, de ses extravagances.

« Le livre de Pierre Caron n’est pas qu’une sorte de guide touristique-littéraire, très loin de là: c’est un récit initiatique fort bien écrit, dans une langue franche, simple et bien pesée, avec des cris du cœur, des joliesses émouvantes. » Claude Duneton

Pour vous procurer cet ouvrage, cliquez ici.

 

AVANT-PROPOS

Si l’amitié se mesure à l’impact profond de la bienveillance d’un être sur un autre, que de surcroît, cette bienveillance est soutenue dans le temps, et que l’autre n’a rien à gagner en retour, on peut sans prétention dire de cette relation qu’elle est une expérience humaine exceptionnelle.

 Lire la suite…

Dernière parution

Quelque_chose_1Christiane souffrait de maux de ventre, mais qui n’en a pas eu un jour ? Elle était épuisée, mais un déménagement pouvait expliquer cette fatigue. Quand elle reçoit le diagnostic, cancer à un stade avancé, l’incrédulité est sa première réaction. Les traitements ne lui laisseront pas le choix : elle devra se battre pour survivre. L’auteur décrit les soins reçus ainsi que les souffrances de Christiane. Il relate le combat que tous deux livrent contre la panique, le désespoir, la colère et le sentiment d’impuissance. Une seconde évaluation est inexorable : aucun progrès ; pire, le cancer a métastasé. Christiane décide d’accepter la mort en soins palliatifs. Elle s’y détache graduellement du monde et ne décide de tout abandonner que lorsque son mari lui dit qu’elle peut partir. Elle lui répondra : « Alors, maintenant, je vais dormir… »
Récit émouvant d’un homme qui revoit son passé avec sa femme et refuse de l’abandonner à la maladie et à la mort, d’un couple amoureux qui se bat contre le cancer, d’une femme qui rend les armes après un combat courageux. Chacun se reconnaîtra dans ces personnages pétris d’universalité et sera renvoyé à son propre destin, tant le texte est riche de vérité humaine.

Pour vous procurer cet ouvrage, cliquez ici.

 

AVANT-PROPOS

Dans la vaine attente d’un événement qui me redonnerait le bonheur de vivre, je demeure coi. Des heures durant, le jour et souvent la nuit, paralysé dans mon deuil je regarde ses photos sur le mur de mon bureau. Chaque fois que mes yeux s’arrêtent dans ses yeux, je me perds en réflexions déraisonnables où je refuse de croire qu’elle ne reviendra pas. Comme si à m’attarder dans ces longs moments avec elle, je pouvais me permettre de croire que le pire n’est qu’illusion.

Je dis son nom, mais elle ne répond pas.

 Lire la suite…

 

Oeuvres récentes

Aqua tumulta letendre-ame-mortes
Plus de détails Plus de détails Plus de détails Plus de détails

 

 Dernier billet

 

  • La douceur de vivre

        « Un autre weekend de fini… » : c’est la rengaine des veilles du lundi. Le temps d’à peine relâcher qu’il nous faut […]