4000 heures d’agonie

4000_heures4000 heures d’agonie est le premier ouvrage publié par Pierre Caron. C’était aux éditions de Québec Amérique, en 1978.

Il s’agit du récit d’un homme, Bob R. Moynier, alors directeur canadien de l’agence de presse Reuther, que le destin a poursuivi et accablé avec un inlassable acharnement. D’un homme qui a survécu au camp de travail nazi, à une longue marche à travers les steppes glacées et désolées d’une Europe de l’Est dévastée par la guerre, et qui, au moment d’une retraite bien méritée, sera terrassé par la maladie. Une terrible maladie contre laquelle les médecins n’ont toujours pas encore trouvé de remède : la sclérose en plaques. Condamné à vivre en fauteuil roulant, Bob R. Moynier a voulu raconter sa vie, raconter les épreuves qu’il a vécues, dire pourquoi il avait encore le goût de vivre plus que jamais.

C’est à Pierre Caron qu’il a demandé d’écouter jusqu’au bout son histoire qu’il a revécue au fur et à mesure qu’il la lui comptait, et de l’écrire.