Le temps de l’ennui et celui de lire.

Le temps de l’ennui, c’est celui où, pour quelque raison émotive, nous perdons contact avec le cours ordinaire de la vie. Ou celle-ci n’est plus nourrie par notre quotidien, chacun de ses moments nous laissant indifférents. Je ne parle pas ici de cet ennui plus profond, plus fondamental, qui s’accompagne d’une révolte intérieure, souvent du rejet […]

Lire la suite

Immobile

Immobile seul avec ma plume Quais Malaquais près de chez Anatole France dans une nuit de janvier seul avec le froid qui m’isole à la terrasse du Café des Beaux-Arts j’entends soupirer la Seine sous le ciel lourd au pied du Louvre chapé de beige Immobile figé dans janvier Quais Malaquais près de chez Henri […]

Lire la suite

Carence de livres québécois en librairie.

J’ai lu ces jours derniers qu’au terme d’une heureuse initiative, par le biais de Facebook des amoureux de la littérature constituent actuellement une pétition pour convaincre davantage de lecteurs de se tourner vers les auteurs québécois. La démarche est digne de louanges. Le principal argument de cette promotion est que, depuis plusieurs années maintenant, le […]

Lire la suite

Mon nouveau roman

  Le premier février, je publiais mon dernier livre, AQUA TUMULTA, ( aux éditions Recto/Verso). Un polar diront certains, mais avant tout un roman, c’est-à-dire une histoire, de l’Histoire et des personnages attachants dont la vie personnelle importe autant que le drame dans lequel ils sont plongés. En voici un résumé : Huit millions de pèlerins […]

Lire la suite

Qu’est Saint-Germain-des-Près devenu?

Lors de mes premiers séjours à Paris – c’était il y a trente ans -, j’y cherchais la littérature. Et je l’ai trouvée, à Saint-Germain-des-Près. Ce quartier du 6e arrondissement, qui longe la Seine et s’étend atour de l’Institue de France, ou loge l’Académie, était le pays des éditeurs qui ont fait la réputation internationale […]

Lire la suite

MICHEL PEYRAMAURE, UN JEUNE AUTEUR DE 90 ANS

Lorsqu’on se promène dans Brive-la-Gaillarde dont il est le citoyen phare et choyé, il prend plaisir à me devancer. De son pas souple, athlétique même pourrait-on dire, il aime marquer ainsi son immuable jeunesse du haut de ses 92 ans. Il insiste : se tournant vers moi, il me demande pour la nième fois : -Quel âge […]

Lire la suite

Qui a peur de Camus?

Il est né il y a un siècle cette année, un 7 novembre comme moi. Il y a quarante ans plus une bonne vingtaine d’années j’étais admirateur inconditionnel de Sartre et de son égérie, Simone de Beauvoir. Cette dernière devait d’ailleurs – et elle l’est demeurée – devenir un de mes auteurs préférés. J’aime sa phrase, son propos et l’univers des cafés parisiensoù elle écrivait à plus souffle, […]

Lire la suite