La littérature et moi

Je suis né dans les livres et je suis ce que j’ai lu.

La lecture a forgé mon caractère et a composé ma personnalité. Elle fut le principe créateur de mon existence. Ce ne sont pas tant les évènements de ma vie qui ont marqué cette dernière, mais les personnages des livres que j’ai lus et les réflexions et propos de leur auteur. Tous ont participé à la nécessité de devenir ce que je suis : un écrivain

Une nécessité, oui. Stendal, grand écrivain français du 18e, a écrit : On naît princesse puis il faut le devenir. Il en est de même de l’écrivain. Chez moi, de le devenir s’est très tôt imposé comme un devoir.

Et c’est mon cursus depuis plus de 50 ans.

Mes émotions résultent le plus souvent de réactions à mes lectures plutôt qu’à des sensations éprouvées dans l’action. Si un drame me terrasse, comme tout dernièrement la mort de la femme de ma vie, c’est avec des mots qu’il prend en moi toute sa dimension, des mots qui me permettent de peser mes émotions et de les convertir en incontournables vérités de mon vécu.

La littérature est faite d’inquiétude et de grands bonheurs. À la lisière de l’incertitude, sans cesse elle soulève des questionnements et provoque une captivante agitation de l’esprit qu’on appelle passion.

Contrairement à ce que l’on entend parfois, les « littéraires » ne sont pas des personnages statiques, ennuyeux qui s’ennuient. Bien au contraire, ce sont des individus qui multiplient leur vie. En effet, ils se décuplent en différents personnages avec lesquels ils peuvent même émettre des opinions contradictoires jouissant ainsi de la plus ample des libertés d’expression.

Un écrivain, c’est une foule de personnages.

Puisque la meilleure façon d’aimer la littérature est de lui être fidèle et d’en parler, son propos sera donc celui de ce blogue. Les sujets de manqueront pas tant elle est multiforme, certains prétendant même que tout est littérature. Peut-être pas, mais les écrivains, les livres, l’écriture, le processus créatif, la langue et quoi encore sont autant d’objets qui la nourrissent.

Et comme le disait si justement l’un de mes fils, puisque la littérature est ma vie et que je ne serai pas qui je suis sans elle, c’est pour redonner à cet art qui m’a tant donné que j’y dédie ma vie et vous y entraînerai avec moi.

Laisser un commentaire

Commentaire (requis)

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et leurs attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
courriel (requis)