Le Salon du livre de Montréal

LogoSalon

Voici venu le temps du Salon du livre de Montréal (du 20 au 25 novembre).

Il fête cette année son trente-sixième anniversaire et pour ma part, ce sera mon trente-quatrième. J’en ai raté un pour cause d’absence du pays, un autre pour cause de maladie.

Dès ma première visite, au-delà les livres c’est l’envie d’écrire qui m’a soulevé.  Une espèce de hantise chaque fois ravivée et qui, en réalité, gâcha presque mon plaisir. Mais il était dit que je ne me trompais pas de cible, car c’est dans ses allées que j’ai trouvé mon premier éditeur.

Je musardais sans itinéraire dans cette vaste bibliothèque, dont on ne peut emprunter les livres, mais les regarder sous toutes les coutures, quand j’ai croisé Jacques Fortin qui venait depuis peu de fonder les éditions Québec-Amérique. Il remontait le couloir central vers le café ouvert à l’une des extrémités du hall d’exposition quand, mine de rien, je lui ai emboîté le pas.

Sous je ne sais plus quel prétexte, j’ai engagé la conversation et bientôt on a devisé comme de vielles connaissances.  À un moment, il me fit remarquer combien il se trouvait téméraire de s’embarquer dans l’aventure de l’édition considérant les milliers de pages publiées chaque mois. À voir la pléthore de livres qui nous cernaient, c’est vrai qu’il semblait fou d’imaginer d’en publier un de plus… De mon côté, lui faisant part de mes ambitions littéraires, je lui dis que je m’estimais tout aussi étourdi et inconscient de vouloir en écrire.

Mais nous nous leurrions et on le savait : derrière nos remarques raisonnables était tapie une passion qui n’allait pas se refroidir aux dictats de la raison.

Bientôt je me permis de lui mettre en main une nouvelle que j’avais rédigée quelques semaines auparavant. Tout en marchant, il en tourna les pages qu’il lut avec attention.

Quand il s’assit avec un café chaud, il leva la tête et me dit :

– Si tu es capable de m’écrire un livre dans ce style, je serai ton éditeur.

Huit mois plus tard, je lui remettais le manuscrit de Quatre mille heures d’agonie et, fidèle à sa parole comme moi à « mon style », il le publiait.

Depuis, je continue de fréquenter le Salon du livre de Montréal qui est en quelque sorte le berceau de ma carrière d’écrivain.

 

Voici mes horaires de signatures pour les prochains jours:

Jeudi 21 Novembre 2013: 19h30 à 20h30

Vendredi 22 Novembre 2013: 19h30 à 20h30

Samedi 23 Novembre 2013: 15h à 16h30

Dimanche 24 Novembre 2013: 14h30 à 16h

Au plaisir de vous y rencontrer!

Laisser un commentaire

Commentaire (requis)

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et leurs attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
courriel (requis)