Une image en cache une autre

Hotel de Ville de Paris

Dans cette photo d’en-tête, on aura reconnu l’Hôtel de Ville de Paris qui se dresse derrière moi dans l’éclat du soleil parisien.

Moi j’y vois plutôt  le lieu des discours les plus fameux de Chateaubriand qui y fut tribun pendant la Restauration ( retour de la monarchie sur le trône de France après la chute de Napoléon). Le grand écrivain, dit le génie du romantisme, auteur du premier véritable best-seller -Le génie de Christianisme- est de tous les classiques celui que je préfère. Plus encore, c’est mon idole littéraire…

Comme il en est souvent, je l’ai découvert sans le chercher, en  butinant dans mes lectures d’un auteur à l’autre de manière boulimique. Une révélation qui m’est ensuite devenue une passion. La beauté de la langue, la perfection de l’écriture, la simplicité dans l’expression même grandiloquane et la finesse de l’intelligence. Surtout le talent visionnaire et le tout le sens politique qui manquait à Napoléeon…

Contrairement à ce que souvent craignent les lecteurs, il est d’un abord facile: à le lire, on a l’impression d’être nettement plus intelligent qu’on ne le croyait. Et ça fait plaisir…

Laisser un commentaire

Commentaire (requis)

Vous pouvez utiliser ces balises HTML et leurs attributs : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
courriel (requis)