La vraie vie de Tina Louise


D’abord publié en l980, chez Libre Expression, puis, 24 ans plus tard, en poche, chez Typo.

Résumé

Le roman raconte l’histoire d’un personnage de la vie nocturne à Montréal dans les années cinquante. La nuit danseuse de cabaret, Tina Louise (son nom d’artiste…) tente de redevenir, le jour, une mère comme les autres, mais la culpabilité la ronge et la tendre relation, mère-fille, se mue lentement en un affrontement haineux. Un roman dur et touchant qui recrée avec authenticité la société hypocrite et fermée de ces années de noirceur.

Dossier de presse

NOUS : Vous n’oublierez pas plus Tina Louise, effeuilleuse sur la « Main » dans les années 60 et mère pathétique (…), que la Florentine de Bonheur d’occasion, la Madeleine de Poussière sur la ville et la Gervaise de L’Assomoir. C’est qu’il s’agit d’une œuvre de vérité tout aussi poignante, tout aussi émouvante.

L’ACTUALITÉ : Premier roman de Pierre Caron, La Vraie Vie de Tina Louise semble pourtant jaillir de la plume d’un écrivain assuré. C’est un roman très bien mené, qui dérange par son réalisme, émeut par sa franchise et surtout qui nous oblige à quitter le confort de notre indifférence.

LA PRESSE : Instruire, émouvoir, c’est communiquer (…). L’histoire de cette danseuse de cabaret « cheap » des années soixante a la qualité qu’on attend d’un roman sociologique et humain revu et refait par quelqu’un qui sait lier le réel et l’imaginaire.

LE DEVOIR : Une histoire de la quotidienneté dont le réalisme peut même faire frissonner.

 tina_louise_librex